Un an de prison pour la « nourrice » – 08/04/2016 (La Nouvelle République)

Une grosse partie de ces produits était stockée et destinée à la revente pour le compte d’un « grossiste » plus important. Outre sa consommation personnelle, le jeune homme avait donc un rôle de « nourrice ».

[…]

« Je n’avais plus de boulot. J’avais besoin d’argent pour vivre. Je ne voyais plus d’autres solutions. Je me suis enfoncé », a raconté le jeune homme désœuvré qui fumait lui-même cinq à sept joints par jour.
« Ce garçon est tombé dans un engrenage infernal », a confirmé son avocate, MCorde, en rappelant l’enfance difficile de son client, tiraillé entre un père absent et une mère très autoritaire.
« Depuis l’âge de 11 ans, il a dû faire face à de nombreux obstacles »,a-t-elle plaidé.

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/un-an-de-prison-pour-la-nourrice