Braquage des Tourettes : trois ans de prison – 24/11/2015 (La Nouvelle République)

La prison, je m’en bats les couilles. On n’est certes pas obligé de faire profil bas lorsque l’on comparait devant un tribunal mais le système de défense adopté par Tarick Zeraoula laissait manifestement à désirer.

La preuve ? Ce garçon de 20 ans a tellement exaspéré le tribunal qu’il a fini par se faire infliger à une peine supérieure à celle requise par le procureur. Ce dernier réclamait quatre ans d’emprisonnement assortis d’un sursis mise à l’épreuve de deux ans, il a été finalement condamné à cinq ans de prison dont trois ferme.
Cinq ans de prison pour avoir braqué, samedi, à Tours, le tabac-presse des Tourettes avec une kalachnikov… en plastique !

«  Jamais connu ça en Seine- Saint-Denis !  »

A quelques jours des attentats de Paris, l’idée était « lumineuse ». C’est ce que les juges ont tenté de lui faire comprendre, en vain.
Appréhendé samedi, peu après 19 h par la Bac (brigade anticriminalité), il a, lors de sa garde à vue, adopté la même attitude que dans le box des accusés. […]

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/braquage-des-tourettes-trois-ans-de-prison