Le quinqua se rebiffe : deux ans de prison ferme – 04/08/2016 (La Nouvelle République)

[…] « Faut qu’j’arrête de boire », reconnaît le prévenu. « Il avait encore 1 g d’alcool dans le sang à 19 h », constate le procureur Bruno Albisetti, qui estime que la justice a déjà beaucoup fait pour cet homme. C’est pourquoi il réclame une peine de douze mois ferme avec mandat de dépôt et révocation de trois mois d’un sursis antérieur. « Un homme seul, isolé, divorcé, un enfant qu’il ne voit plus », précise en défense MCorde. Et qui « n’a fait aucune difficulté pour avouer les faits [… ] Si on lui tend la main, il peut s’en sortir. »
« La prison, ça marche pas », confirme l’intéressé.
Le tribunal ne l’entend pas ainsi et, considérant la récidive de récidive, double la peine requise. Soit deux ans ferme avec mandat de dépôt (et révocation de trois mois de sursis).

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/le-quinqua-se-rebiffe-deux-ans-de-prison-ferme